<

L'Arabie Saoudite au Forum économique mondial à Davos

Avec de nombreuses réformes économiques, sociétales, environnementales... l'Arabie Saoudite est à l'honneur cette année à Davos en Suisse. Aux côtés des grands dignitaires de ce monde, l'Arabie Saoudite participe à divers débats économiques mais également sur le contexte géopolique actuel dans le Moyen-Orient. Acteur incontournable dans la région, le Royaume tient aujourd'hui une place centrale dans de nombreux domaines.

Des réformes pour diversifier son économie

L'Arabie Saoudite a comme objectif de diversifier un maximum son économie. Le Royaume qui ne veut plus être autant dépendant du pétrole, investit dans les nouvelles technologies de pointe mais également dans l'écologie. Le colosse énergétique saoudien Aramco investit lourdement dans les énergies renouvelables. Avec de nombreux postes à pourvoir dans ce domaine très porteur, ce géant de l'énergie est un véritable exemple dans la région. Avec une introduction prochaine en Bourse, Aramco risque de faire des émules dans le Golfe. Dans un secteur comme la technologie, l'Arabie Saoudite est également en pleine mutation. L'arrivée des nouvelles technologies et le véritablement engouement de la jeunesse saoudienne pour le digital, ce secteur risque de connaître des avancées spectaculaires dans les prochaines années.

Le programme Vision 2030

Avec un plan de développement visant à diversifier au maximum son économie afin de se libérer petit à petit de sa dépendance à l'or noir, l'Arabie Saoudite s'est lancée dans de nombreuses réformes économiques, politiques et sociales. Ce sont des milliards qui sont investis dans l'économie du Royaume. Avec de très nombreux projets pharaoniques le Royaume montre son envie, sa volonté à changer profondement le pays. C'est une jeunesse saoudienne dynamique, ouverte sur le monde et ultra connectée qui est l'espoir du Royaume. Même si les investissements étrangers sont nombreux, les  étudiants n'hésitent pas à partir étudier dans des universités prestigieuses à l'étranger et reviennent au pays hautement qualifiés.